Sélectionner une page

Pour le tournage de l’Escalade du  Futur, Cédric Lachat fait un retour dans le passé et s’arrête dans le Saussois pour filmer quelques images dans Chimpanzodrome, afin de retracer les débuts de l’escalade.

Cette ligne légendaire de 15 mètres au Saussois (cotée 7c+) fut la deuxième voie la plus difficile de France à l’époque. Équipée en 1979 par Jean-Claude Droyer – considéré comme le père de l’escalade libre – elle a suscité une émulation incroyable pour être enchaînée en libre

C’est Jean-Pierre Bouvier, surnommé la Mouche, qui fut le premier à réussir l’ascension de cette voie en 1981. Il ouvrit ainsi la porte à d’autres grimpeurs talentueux de la région parisienne, tels que JB Tribout, les frères Le Ménestrel, Jacky Godoffe, et bien d’autres, qui vinrent tenter leur chance et contribuèrent à rendre cette voie emblématique.

Après cela, cette voie, devenue légendaire et considérée comme futuriste pour l’époque, est devenue leur terrain de jeu, explorée de diverses manières : en escalade à pieds nus, en solo ou même à l’aveugle, les yeux bandés…

 

Cédric Lachat revient sur sa performance :
« Pour ma part, mon défi était simplement de réussir à l’enchaîner à vue. Une belle performance réussie, et clairement ce n’était pas une mince affaire. Étant capable de grimper des 8c à vue et des 9b après travail, cette voie représentait néanmoins un challenge particulier à réussir à vue. Désormais, pour se hisser à la hauteur de nos anciennes légendes, il ne reste plus qu’à la faire en solo, pieds nus et les yeux bandés! 🙂 »

"

Désormais, pour se hisser à la hauteur de nos anciennes légendes, il ne reste plus qu’à la faire en solo, pieds nus et à les yeux bandés!

Cedric Lachat grimpe Chimpanzodrome à vue